La Fête des Lumières annuelle de Lyon, qui utilise la technologie LED de pointe, ne consomme pas plus d'énergie qu'un foyer standard. Le festival est l'une des raisons pour lesquelles Lyon a été nommée Capitale européenne du tourisme intelligent en 2019. (Brice Robert / Tourisme Lyon)

La France est depuis longtemps engagée dans la protection de la planète par des pratiques respectueuses de l'environnement, ainsi que dans la lutte contre les inégalités et l'éradication de l'extrême pauvreté.

En 2015, le pays est devenu l'un des premiers à adopter le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies , qui fixe 17 objectifs de développement durable (ODD) pour aider le monde à réduire la pauvreté, lutter contre les inégalités et protéger la planète. Ces ODD ont récemment conduit à l'établissement d'objectifs supplémentaires - auxquels la France est également attachée - en matière de protection de l'environnement, d'égalité des sexes, de couverture médicale universelle, de lutte contre la corruption financière et de bonne gouvernance.

Le gouvernement français, avec le secteur privé, s'est engagé dans un voyage pour être vert et durable. En 2016 par exemple, le ministère français de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer a lancé GreenTech, un incubateur destiné à accompagner 50 startups dans le développement de services et d'applications durables. Les pôles de compétitivité regroupent des noms comme Axelera en Auvergne-Rhône-Alpes, Pole Avenia en Nouvelle-Aquitaine, et Pôle Mer en Bretagne ou Provence-Alpes-Côte d'Azur, tous contribuant de manière significative à l'économie «post-carbone» à travers, par exemple, le développement des écotechnologies.

De même, la Stratégie Nationale Biodiversité (SNB) 2011-2020 vise à faire de la France « un pays modèle de restauration de la biodiversité », déployant de nombreuses initiatives au niveau national.

Dans ce contexte, de nombreuses destinations françaises se démarquent, et toute la chaîne de valeur et d'approvisionnement des rendez-vous est engagée dans des pratiques durables. Le Grand Nancy Conferences & Events, par exemple, allie gestion durable et performance économique depuis 2014, et a récemment été certifié ISO 20121 , qui est une norme internationale d'événements durables. Et Lyon a été nommée Capitale européenne du tourisme intelligent 2019 , grâce à ses efforts d'innovation dans des domaines tels que l'accessibilité, la durabilité, le patrimoine culturel et la créativité. L'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, par exemple, est neutre en carbone.

Plus au sud, le voisin de la France, Monaco, a été inauguré dans le Global Destination Sustainability Index (GDS). L'Indice reconnaît les efforts de ses membres pour améliorer leur engagement envers la durabilité en les inscrivant sur un index afin de fournir une comparaison avec d'autres destinations. De nombreuses entreprises utilisent cet indice pour évaluer la durabilité d'éventuels partenaires et il est rapidement devenu un outil précieux pour l'industrie des réunions et des événements. Cette poussée a longtemps été soutenue par le travail du Prince Albert II via sa fondation, qui s'est engagée à promouvoir le développement durable à l'échelle mondiale.

Dans l'ensemble, la France s'est imposée comme un leader mondial de la promotion de pratiques durables: l'indice du tourisme durable de The Economist, qui classe les pays en fonction de la manière dont ils préservent leur capital social, culturel et environnemental, a récemment placé la France à la première place. Parallèlement, selon l' indice de durabilité alimentaire, la France a maintenu sa position de première place en matière de durabilité alimentaire pour la troisième année consécutive.

Cet article a été rédigé par Boardroom.


Share this information